.evous
> >

Mini-cannelés qui font de l’effet

Pâte très facile à faire, à cuire avec précision et à offrir avec bonheur.

Une pâte qui ressemble à la pâte à crêpe, une cuisson délicate en deux temps, un plaisir caramélisé et fondant très subtil et un petit gâteau joli comme un bijoux.

Un demi-litre de lait, de la vanille (une gousse ou une cuillère de poudre), 30 g de beurre, 2 oeufs entiers, 2 jaunes d’oeuf, 100 g de farine, 200 ou 250 g de sucre suivant l’humeur, une pincée de sel, un bouchon de rhum

Faire bouillir le lait, la vanille, ajouter le beurre qui va fondre.
Pendant ce temps, battre tous les oeufs, la farine, le sucre, le sel.
Mélanger le tout. Aucune difficulté à signaler, surtout si on utilise un batteur électrique ou un robot.

Laisser reposer la pâte une heure.
Puis, ajouter un très généreux bouchon de rhum.

C’est le moment de garnir vos petits moules.
Si vos moules sont en silicone, pas de préparation particulière. Si ce n’est pas le cas, les beurrer très copieusement.

Enfourner à four très chaud (270 degrés !) 6 ou 7 minutes : les gâteaux seront "saisis".
Puis laisser cuire 50 minutes à température baissée (160 degrés) : la pâte va cuire lentement et caraméliser au contact du moule. Les cannelés doivent se démouler facilement à moule tiédi, et garder un coeur pâle.

Il faut rester près du four. On ne peut pas enfourner et vaquer à d’autres occupations, surtout si vous souhaitez faire plusieurs fournées : il faudra changer la température à plusieurs reprises. C’est un petit inconvénient, il faut l’avouer. Mais quel résultat : c’est vraiment très bon et absolument charmant.
Le cannelé peut s’offrir, bien emballé, et se garder quelques jours au sec - mais il irrésistible à peine refroidi.